“Perpignan, 25 novembre 2010 – ritrovati due cadaveri”: ecco la notizia che uscì in Francia

Condividi!

Perpignan

 

Perpignan, 25 novembre 2010. Deux cadavres ont été découverts aujourd’hui à 5 kilomètres de la ville de Perpignan. Ils étaient “emballés dans deux tapis orientaux eux-même recouverts de sachets de plastique noir. Les deux hommes avaient le visage tuméfié, étaient habillés, mais ne portaient pas de chaussures”, a déclaré Jean-Pierre Dreno, procureur de la République de Perpignan. À leur côté était déposée une douille de calibre 7,65 percutée; les corps ne portent cependant pas d’impact visible. L’identité des deux hommes, de 40 et 60 ans, reste inconnue. Leur décès remonterait à plusieurs jours, selon le parquet. La mort de ces deux hommes remonterait à une quinzaine de jours. “La piste criminelle demeure privilégiée. Le scénario de leur découverte nous rapproche de l’hypothèse d’une exécution dans le cadre d’un règlement de comptes”, a précisé à Reuters Jean-Pierre Dréno. “La disparition de ces deux hommes ne correspond à aucune disparition récente dans ce département. L’analyse des empreintes digitales a échoué vendredi soir en ce qui concerne les fichiers nationaux français et espagnols. Nous allons donc élargir les recherches au plan européen”, a précisé Dréno. Il a souligné que les deux victimes avaient absorbé le même repas peu avant leur mort”. Le premier corps a été trouvé par le propriétaire d’un champ à Corneilla-la-Rivière, le second dans un fossé par un chasseur, sur la commune de Millas; 3 kilomètres les séparent. Une autopsie a été demandée et sera effectuée demain matin [venerdì 26 novembre 2010], afin de déterminer les causes du décès. La section de recherches de Montpellier a été chargée de l’enquête.

Questa è la notizia che uscì il 25 novembre 2010 sui quotidiani francesi a proposito del ritrovamento di due cadaveri di sesso maschile nelle vicinanze di Perpignan quella stessa mattina. I due uomini, presumibilmente di 60 e 40 anni, presentavano il viso tumefatto, erano vestiti ma a piedi nudi. La loro morte risalirebbe a una quindicina di giorni prima del ritrovamento. Altri aspetti interessanti che non sono finora ancora emersi dalle informazioni diffuse dalla stampa italiana riguardano le dichiarazioni all’indomani del ritrovamento da parte del Procuratore di Perpignan, Jean-Pierre Dreno, che afferma che i due uomini, poco prima di morire, avevano consumato lo stesso pasto. Dreno parla di un’esecuzione e sottolinea come, non trovando nessuna corrispondenza con i casi di persone scomparse in Francia, le indagini sull’identità dei due cadaveri dovranno ampliarsi a livello europeo.

Ora, non resta che attendere la comparazione del Dna per verificare se effettivamente i due corpi possano essere quelli di Antonio e Stefano Maiorana.



Condividi!